vendredi 7 mars 2014

22 - Petite Promenade en Foret de Fontainebleau - Rochers de Recloses - Clos du Roi

22 - Rochers de Recloses - Clos du Roi

Cinquième édition pour ses P.P.F.F toujours basé sur une distance de plus ou moins 10 km.
 La Foret de Fontainebleau ce n'est pas qu'Apremont et, Franchard. Ce n'est pas n'ont plus que des sentiers bleu, des GR, des TMF. Je les ai fréquenté, je les fréquente encore, un peu moins souvent aujourd'hui : Il y a trop de vélo à mon gout. Si encore ceux ci étaient respectueux des piétons qui EUX sont sur leur territoire, mais non je fonce, je gueule, avec la phrase devenu célèbre (casse toi pauvre c.. tu gênes ma progression) , je bouscule car je ne maitrise pas mon engin et je veux absolument passé, les ronces c'est bon pour tes molets pas pour mes pneus (j'risque d'crever). Je suis désolé mais c'est du vécu. On a même bousculé mon chien que je tenais en laisse à deux reprises. Mais c'est surtout une superficie de plus de 25 milles hectares, peu fréquenté dans son espace total. J'espère que vous m'accompagnerez dans mon jardin 'secret'. Les itinéraires peuvent être réalisés dans l'après midi. Un GPS n'est pas indispensable mais utile se sera votre seul fil d'ariane, je ne suivrais pas obligatoirement le balisage. Des guides très bien fait sont édités pour cela. Le parcours sera en noir, la partie "histoire locale" en vert. L'histoire provient de divers documents de ma bibliothèque mais surtout d'internet. Une bonne partie de ma doc à été numérisé et se retrouve sur la toile, ce qui me facilite la tâche fastidieuse du clavier en la simplifiant par un copier collé.
Un lien permettra d'obtenir une carte un peu plus grande que celle présente sur ce blog et vous permettra de réaliser la promenade sans mon inséparable GPS

première trace en Novembre 2013
Refait en 2017 quelques changements sur les sentiers de Recloses. Sans importance si l'on utilise un GPS. Les différents sentiers portent des noms. Il semblerait qu'une partie du balisage jaune que nous suivions en limite de la foret domaniale et de la réserve biologique à été effacé ou est en cours de remise en état, lorsque je suis passé la peinture était grattée. Les routes étant toujours existantes et entretenues cela ne nous pose pas de problèmes. Une chose encore ; avant nous avions de grosse balises bleu mate. Aujourd'hui de toutes petites marques d'un bleu brillant peu visible lorsque l'on à le soleil dans l’œil (c'est à dire l'après midi) à moins qu'il ne soit tracé que dans un sens. Il est dommage que ses sentiers ne faisant pas partis des sentiers Denecourt on est choisi la même couleurs et le même style de balisage, petit et pas mis aux endroits opportuns pour moderniser les itinéraires.  



Pour une carte plus lisible                    Trace GPS et Topo sans commentaires

Trace Randogps                       Le code mobile de cette randonnée est b141253

Pour envoyer le circuit sur votre appareil mobile : Regarder le tutoriel video en Cliquant ici

 KM    Temps   Arrêt    V/déplac    V/global    Dénivelé
12,6     3h00    17mn         4,1           3,6          173 +
 

route de la Génisse
Le Départ ne se fait pas du village mais du parking situé au Carrefour des pieds pourris sur la D152 entre Fontainebleau et Ury. Grand Parking avec des tables.
« Un jour de chasse, raconte M. Colinet, Louis XV traversant ce carrefour, vit, rassemblés, toute une bande de Limousins qui, pour mieux se reposer, avaient ôté leurs souliers et livraient aux: caresses de la brise des extrémités qui n'étaient pas précisément parfumées au benjoin. Se retournant vers Mme de Pompadour qui l'accompagnait, il lui dit : Mais c'est le carrefour des Pieds Pourris où nous nous trouvons, marquise. De là le nom donné à ce carrefour. »
Voilà une étymologie autrement intéressante que celle qui consiste à voir dans les pieds pourris des plants
pourris et à lui donner pour parrain un forestier déçu dans son espoir. Seulement, il faut savoir que le Chemin des Pieds Pourris est cité dans un arrêt de 1724, rendu alors que la belle marquise était encore en nourrice. On nous permettra donc de douter de l'authenticité de l'anecdote.
De même le livret des Chasses du Roi indique à trois reprises les Pieds Pourris comme lieu d'assemblée pour la chasse à courre pendant l'année 1725. Le 31 août, le roi y prend un cerf; une
note dit que ce jour-là M. de Chancenay a couru grand risque. Il s'agit sans doute de Louis Quentin, sr de Champcenay, premier valet de chambre ordinaire du roi.
tête de chien en grès (naturel)
Nous prenons la route de Recloses à Arbonne (dans le bon sens) cette route traverse la D152 porte le même nom des deux cotés. Fontainebleau dans le dos, le départ se fait coté gauche de la route. Nous nous dirigeons vers la route de la Génisse puis la première à droite sur quelques centaine de mètres route du Parc aux Bœufs coupons la route des Barnolets pour prendre à gauche la route du clos aux héron
[Le mot clos implique l'idée d'un terrain clos. En effet, ces cantons faisaient partie intégrante de la forêt, puisqu'ils étaient situés à l'intérieur des murailles qui avaient été construites pour la clore. Mais, en 1260, Louis IX donna aux religieux de la Sainte-trinité une partie considérable de la forêt. Ceux-ci s'empressèrent de faire des lots et de bailler à cens et à rente à des particuliers les bois qui leur avaient été donnés. C'est seulement sous Louis XV que ces bois furent réunis à la forêt, dont ils avaient été détachés.
Dans un partage de 1618 entre les héritiers Martin Lafrère, on trouve plusieurs pièces au Clos Héron.
Du 15 mars 1625 (Morlon). - Bail à rente foncière par les religieux de la Sainte-Trinité à Gilles Sainton, sergent dangereux, d'une pièce de bois taillis de 10 arpents, au terroir de Recloses, appelée le Clos Héron " attenant, d'une part, aux murailles de la closture de la forest de Bière du costé des champs des particuliers du terrouer de Recloses, d'autre part, aux bois de lad.
Grive
Poursuivons par la gauche la route de la Génisse, route bien goudronnée. [ Jeune vache n'ayant pas encore eu de veau] nous suivons cette route goudronnée jusqu'à la maison forestière du Clos du Roi (à l’automne les feuilles recouvrent le bitume ce qui nous donne l’impression d’être sur un large chemin forestier) cette route est bordée de beaux arbres repérés par des ronds bleu ce qui leur assurent une sécurité contre les bucherons. Après avoir traversée la D63E2 Continuons ce chemin qui après la maison forestière à perdu son bitume. Nous coupons la route de Recloses à Fontainebleau et prenons la suivante sur notre droite route de la Grive [Le nom de Grive a été donné à plusieurs espèces appartenant à la famille des Turdidae et proches du Merle noir]
Nous entrons dans le bois communal de Recloses après avoir suivi quelques bornes séparatives, limite entre les bois communaux et foret domanial c’est également le GR  (certainement une branche de l’ancien parcours, sur ma carte aucune trace de ce balisage. Un oublie lors de l’effacement des traits de peinture)  Nous arrivons dans Recloses rue du Clos du Roi et de la Vielle Rue. Nous continuons tout droit dans la Vieille Rue (je ne passe pas dans le centre ville de ce charmant village, le GR13 et le TMF le font déjà très bien, par contre ils ne font pas les rochers et reste en font de vallée.) Revenons à notre itinéraire. En bout de notre rue nous prenons à gauche rue des Canches sur un poteau électrique nous trouvons un balisage : {rond bleu, sentier des escaliers}, je traverse la petite pelouse et entre dans le taillis par le sentier balisé. Nous quittons rapidement le rond bleu qui se dirige vers la droite (sentier des escaliers) pour continuer tout droit le chemin des menhirs avec des traits bleu et jaune, entrons dans les rochers de Recloses. Nous arrivons devant une diaclase
  [Les Diaclases:

 Des fractures ou diaclases, généralement verticales fragmentent les platières. Elles peuvent être de directions variées ; mais la direction la plus souvent rencontrée s'allonge parallèlement à la rection des plâtriers. L'ensemble de ces fractures morcelle la plâtrière en blocs plurimétriques. Leur surface est souvent recouverte d'une mince couche très dure de quarzite. Ce sont les parois de ces diaclases qui forment les abrupts bordant les plâtrières.]
Le Lion
 portant le N° XI Grotte du Petit Puits, reprenons notre chemin sur la gauche pour nous diriger vers le "Lion" il porte le N° 18 (je ne sais pas pourquoi le Lion ? je n’ai pas trouvé d’explication.) Un peu plus bas un « dolmen » roche reposant sur deux rochers différents, portant le N° 19 (peut être la tanière du lion…) Les numéros en chiffre romain reprennent les références des Naturalistes de la Vallées du Loing dans leur étude consacrée à Recloses, dans les notes que je possède la numérotation s’arrête à 17 et je n’ai pas trouvé sur internet la suite de l’étude. Passons devant le Lion (sur la gauche) on le contourne et nous trouvons au sol une trace qui descend pour retrouver le sentier en contrebas face à une clôture. Nous prenons le chemin balisé en en bleu, sur la droite (le jaune semble avoir disparu), Nous passons dans la vallée Cousine. (Sur la droite un rocher ressemblant à un
menhir) Ne pas se laisser emporter par le balisage et le chemin facile qui descend. Continuons sur la gauche le bleu qui remonte sur le coteau (attention la marque de cet angle aigu à gauche ne se voit pas bien). Sur la platière ne pas prendre les deux flèches sur la droite. Le sentier continue par la gauche, nous passons devant un bel abri [Abri des Francs] Portant le N° 14 [Diverses découvertes archéologiques, inhumations, silex taillés, tessons de céramiques, objets métalliques divers et gravures rupestres, permettent de penser que le site de la commune a fait l'objet d'occupations, vraisemblablement temporaires, au cours des âges de la pierre taillée, de la pierre polie, du bronze et du fer, ainsi qu'au Moyen Âge, ses grottes et abris sous roches s'y prêtant favorablement.] A savoir que cet abri est classé monument
historique inscrit sous le N° 125793. Sur la platière le chemin n’est pas facile à suivre peut de traces sur les rochers. Après avoir remarqué le toit d'une maisons perdu en foret, Attention au changement de direction du sentier qui le sentier qui tourne à droite et descend puis remonte vers le gros rocher marqué 17 (la roche pointue) et prend sur la droite. Ne pas prendre sur la gauche le sentier vers la mare (nous la verrons lors d'une autre promenade). Prendre sur la droite le sentier qui descend. Parmi les rochers des vieux arbres et les pins. Puis le sentier bleu descend sur la droite mais nous trouvons sur la gauche l’information sentier des crêtes balisé en jaune sur un rochernous remontons vers les crêtes, nous sommes
maintenant sur un balisage jaune et bleu. Passons devant deux points de vues (ou l’on ne voie plus rien) continuons notre chemin, le chemin descend légèrement et se sépare en deux. Nous sommes au Cumier. Une branche descend et se nomme chemin des roches vacantes. L’autre remonte vers la foret domaniale les arbres ont de bande blanche. Nous abandonnons le balisage et prenons à gauche le chemin qui monte en partie haute nous trouvons une route forestière certainement le chemin du bornage nous le prenons sur la droite puis à gauche (ne pas prendre le sentier de droite.) pas de pancarte sur les arbres c’est peut être la route de Villiers coupez une route sur la gauche (nous apercevons sur les arbres




       

l'ancien balisage jaune, gratté), confirmation à cette intersection que nous étions sur la route de Villiers. Nous prenons à gauche le chemin de bornage comprenant des bornes en grès espacées d’une cinquantaine de mètres. 
Nous coupons la route de l’Aigrette [Faisceau de plumes qui orne la tête de certains oiseaux, comme le héron.] Nous rencontrons un peut plus loin un beau pin greffé,[Voir l'explication promenade 21] coupons la route de
Pin greffé
Recloses et continuons notre chemin de bornage nous rencontrons la route des tapisseries et au carrefour Marthe [garde de la forêt, assassiné le 26 août 1815.] nous prenons la route des ventes Cumiers (pas de pancarte) (celle tous de suite après les ventes rigaud) au carrefour des Ventes Cumier prendre à gauche une route en stabilisée calcaire sans pancarte « route de l’épine », puis à gauche la route des Délinquants [Ainsi nommée parce que, non loin de là, le garde forestier Marthe fut assassiné par des délinquants le 26 août 1815.] on coupe la route Marthe puis des Primevères, puis à droite route des Sorciers, coupons la route de l’Alisier [L'alisier est un arbre, aux espèces suivantes :
  • Alisier torminal
  • Alisier blanc
  • Alisier de Fontainebleau, considéré comme hybride fixé des deux précédents.]
coupons la route des Barnolets [L'étymologie est peut-êtrc Bardeam, Bardolet, petit mulet, par corruption Barnolet. la Touche aux Mulets est voisine.
Le 22 mars 1621, F. Pierre Pépin, ministre du couvent de la Sainte-Trinité, baille à nouveau cens " toutes et chascunes les terres, frisches, boys taillis, buissons, bruyères, assis sur les terrouers d'Aschères et Ury, contenant suivant les chartes de fondation cent soixante dix arpents, scitués dans l'enclos de la forest de Bière, clos du costé des champs des particuliers de murailles par endroits et du costé de la forest de fossez aussi en plusieurs endroits. . . " C'est à peu près la moitié du triage des Barnolets qui compte 804 arpents. Le domaine royal n'est rentré en possession des parties donnèes Par saint Louis aux Trinitaires que sous le règne de Louis XV. II fallut alors indemniser et les religieux. ] 

Et au carrefour des ventes Lopinot [nom d'une famille de Fontainebleau. En 1627, un Pierre Loppinot est garde des clefs du château et fait un marché pour l'élagage des arbres d'un canton voisin, aux Érables ].Nous continuons en face la route des sorciers puis nous coupons la 
départementale et continuons tout droit nous changeons de nom de route c’est la route du Lévrier qui ressemble plus à un sentier qu’a une route, au carrefour du Parc aux Bœufs. Nous prenons à gauche (la troisième) route du Parc aux Bœufs (route en stabilisé calcaire) nous arrivons au carrefour des Sept Pins (sans pin) et continuons tout droit, nous passons devant une mare comportant des joncs en son centre, coupons la route de l’Avenir nous prenons à droite la route des Barnolets, coupons la route de la Princesse Marie, prenons à droite la route de Recloses à Arbonne jusqu’au parking.
 



Vous trouverez toute mes randos de la journée en cliquant sur le lien ; 
https://randosacaudos.blogspot.com/p/blog-page.html


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire